pour revenir à l'accueil vous pouvez à tout moment cliquer sur le titre le titre du blog en rouge
en cas d'incident d'affichage cliquer sur le bouton [Actualiser (F5)] de votre navigateur

Archive pour janvier 2007

Mort de l’Abbé Pierre le 22 janvier 2007

Dimanche 28 janvier 2007

Durant toute cette semaine, j’ai entendu de nombreux témoignages de personnes affirmant que dans leur vie il y avait l’avant et l’après Abbé Pierre.
Pour moi ce moment a dû se situer au printemps 2004 : j’avais perdu ma mère le 17 décembre 2002, j’avais atteint l’âge officiel (actuel) de la retraite (60 ans) le 23 mai 2003, des contrariétés profondes, dont celle-ci, ont fait qu’à l’automne 2003 j’étais au 36e dessous.
Pour retrouver l’espoir, j’ai lu des livres dont deux de l’Abbé Pierre :

  • “Mémoire d’un croyant” 1997
  • “Je voulais être marin, missionnaire ou brigand” 2002 (carnets intimes inédits)

Dans le prologue de premier livre, l’abbé Pierre écrit :
Mais ce livre s’est imposé d’abord comme une exigence à la suite de la visite d’un désespéré m’interrogeant sur mes raisons de vivre.
Et (page 156) :
La première des deux épreuves les plus fortes de ma vie intervint en 1958 (il avait 43 ans) lorsqu’on m’interna pendant plusieurs mois pour épuisement physique et psychique. Des médecins persuadèrent mes proches que j’étais fou, et certains, avec des motivations très diverses, tentèrent alors de récupérer le mouvement Emmaüs … pour le sauver, pensaient nombre d’entre eux.

Puis il y eut cette tornade de 1996 (il avait 81 ans). J’ai tout entendu L’Abbé Pierre est antisémite, il est sénile, il est devenu lepéniste … Depuis j’ai retiré mes propos et demandé pardon“.

Durant cette même période, j’ai offert mes services à Emmaüs-Saumur afin de m’efforcer de penser aux autres.
Chaque mardi après-midi, pendant quelques mois, en compagnie d’Edouard un jeune roumain, j’ai trié des vêtements dont les français ne voulaient plus afin de remplir un container à destination de Ouagadougou (Burkina-Fasso ).
Je dois avouer que j’ai eu du mal à comprendre le sens du travail que l’on me demandait : cela consistait à ouvrir des cartons de vêtements en provenance de centres Emmaüs de la région pour les remettre dans d’autres cartons avec une étiquette “Emmaüs-Saumur” dessus. La pluspart du temps, les cartons que j’ouvrais avaient été très soigneusement garnis de vêtements, sans doute pliés par des mains féminines …
J’aurais été sans doute plus efficace si on m’avait demandé de remettre en état de fonctionnement des équipements informatiques.
Le 23 septembre 2004, j’avais assez de motivation pour partir de Tours en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle. 


les saumurois ont été nombreux à assister à la messe du samedi 27 janvier 18:30
à l’église Notre-Dame de Nantilly de Saumur

AG des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle en Anjou du 20 janvier 2007

Samedi 20 janvier 2007

Bernadette & Christian Esnault sont venus nous prendre à midi.
Nous avons déjeuné à la “Taverne d’Antoine”, restaurant boutique et comptoir à vins, situé au lieu dit “Le Moulin Cassé”, commune des Ulmes, à quelques kilomètres de Saumur sur la route de Doué-la-fontaine.

taverne_antoine.jpgNous recommandons vivement la Taverne d’Antoine,
tant pour la qualité de la cuisine que pour la modération des prix.
 
 
 

L’association des amis de Saint-Jacques-de-Compostelle en Anjou, forte de plus de 200 membres est l’une des plus importantes de France.

img_0018.JPGHubert Morel (vice-président), Louis-Marie Plumejeau (président), Pierre-Yves Tronier (trésorier).
 
 
 
 
 

Madeleine et moi, donnons rendez-vous à Bernadette & Christian le dimanche 13 mai 2007 pour la marche (17 km) inter-départementale (carrefour Anjou-Touraine-Poitou) entre la collégiale de Candes Saint-Martin (là où mourut Saint-Martin le 11 novembre 397) jusqu’à l’église Notre-Dame-des-Ardilliers de Saumur, avec pique-nique à Turquant.

[edit du 27 janvier]

co_20070127_1.jpgAmis de Saint-Jacques de Compostelle : une année 2007 riche en projets.
 
 
 
 
 

co_20070127_2.jpgAmis de Compostelle : 70 pèlerins feront route vers le Mont Saint-Michel.

Comme les Rois-Mages en Galilée

Mardi 16 janvier 2007

 Galette des Rois chez Didier & Monique Monbalais.

 
Pierrot, André, Jacqueline, Christian, Bernadette, Didier, Bernard

Sheila : Comme les Rois Mages en Galilée

cliquez (2 fois) sur le bouton vert

{Refrain:}

Comme les Rois Mages en Galilée
Suivaient des yeux l’étoile du Berger
Je te suivrais, où tu iras j’irais
Fidèle comme une ombre jusqu’à destination

Comme les Rois Mages en Galilée
Suivaient des yeux l’étoile du Berger
Comme Christophe Colomb et ses trois caravelles
OComme les Rois Mages en Galilée

Suivaient
nt suivi le soleil avec obstination

 

Comme les Rois Mages en Galilée
Suivaient confiants l’étoile du Berger
Mon Amérique, ma lumière biblique
Ma vérité cosmique, c’est de vivre avec toi

{au Refrain}

 

Plaise au ciel que j’ouvre mes fenêtres
Le matin au bord d’un étang bleu
Plaise au ciel que rien ne nous arrête
Dans ce monde aventureux

 

 

Plaise au ciel que s’ouvrent les nuages
L’éclaircie dévoile le chemin
Plaise au ciel qu’au terme du voyage
Son triomphe soit le mien

 

 

Comme les Rois Mages en Galilée
Suivaient confiants l’étoile du Berger
Comme Christophe Colomb et ses trois caravelles
Ont suivi le soleil avec obstination

{au Refrain}

{au Refrain a capela, x2}

 

Paroles: Capuano, Stout. Musique: J.Schmitt, C.Carrère 1971
Titre original: “Tweedie dee tweedle dum”
© 1971 - Disque Carrère

Bonjour tout le monde !

Lundi 15 janvier 2007

lundi 15 janvier 2007.

Cet après-midi, je vais à une séance Connaissance du Monde : “Sur les chemins de Compostelle” réalisée et commentée par Daniel Dreux, en compagnie de mes amis jacquets Christian Esnault, Didier Monbalais, Pierrot Neveu et André Meunier.
Ensuite nous partagerons la galette des Rois-Mages, en compagnie de nos chères et tendres épouses.
Samedi prochain, 20 janvier 2007, ce sera l’assemblée générale des amis de Saint-Jacques-de-Compostelle en Anjou à Chalonnes-sur-Loire.
Un mois plus tard, le Mercredi-des-Cendres 21 février 2007, je partirai de Sevilla pour cheminer sur le “Camino de la Via de la Plata” (~1000 kilomètres) pendant le temps liturgique du Carême.
Le Dimanche de Pâques 8 avril 2007, soit après 47 jours de pèlerinage, je serai dans la cathédrale de Santiago-de-Compostela.